Mise à jour de firefox 81 et affichage des paramètres de contrôle de médias

Je viens de passer une heure au moins à trouver d’où venait cet affichage intempestif à chaque changement de titre audio ou vidéo ici ou là, avec un bug qui désactive le son sur mon enceinte bluetooth dont le firmware doit dater. Failli devenir dingue. J’ai finalement fait une capture d’écran, et suis passé par un moteur d’images pour trouver que le responsable était la dernière mise à jour de firefox !
 
Alors si comme moi, vous êtes embêtés par cette affichage intempestif.
Vous tapez about:config dans votre navigateur favoris (Firefox).
Puis vous cherchez la clef : « media.hardwaremediakeys.enabled ».
Vous la basculez sur « False ». Et tout revient dans l’ordre.

On va migrer – Repair Cafe Informatique

repair cafe

Vous êtes invités à venir participer à un atelier d’entraide informatique au sein du

« repair café presqu’île« 

comme chaque dernier Mercredi du mois.

Mercredi 27 Novembre dès 18h30.

Avec une thématique particulière cette fois ci, qui concerne la

MIGRATION

On va migrer

Exemple saisonnier : votre ordinateur tourne avec Micro$oft Windows 7 et fonctionne à merveille ? Mais votre système d’exploitation n’est plus maintenu depuis le 14 Janvier 2020. Ce qui veut dire que Micro$oft, sauf incident planétaire comme c’est arrivé avec windows XP, ne fera plus de mise à jour de cet OS*. C’est microsoft qui décide lui même de l’obsolescence de son parc de licences.

Idéfix - OS

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

a/. Continuer comme si de rien n’était : mauvaise idée. La moindre faille de sécurité non décelée, permettra de se servir de votre ordinateur comme d’une catapulte mutualisée, synchronisée : En espérant un casse de la banque de France ou de la Française des Jeux au profit de la recherche contre le cancer, mais j’ai peu d’espoirs dans ce sens. Même si… Bref. Regardez la série Mr Robot, et après on en reparle.

b/. Plan B : Il semblerait que microsoft ait laissé une porte de sortie « gratuite » vers ouinedoze 10. Et rappelez vous que si c’est gratuit, c’est vous le produit.

c/. Contribuer au modèle économique de Micro$oft en rachetant une licence du Windows 10, à 145 euros la version « familiale ». Si tant est que votre machine est capable de le supporter. Sinon, voir le point H/.

d/. Acheter une licence en nombre sur Amazon… pour la modique somme de 15 euros…. Sans garantie de résultat, car micro$oft peut balayer toute une série de licences de ce genre d’un seul clic de souris.

e/. Paramétrer, à vos risques et périls, les mises à jour de sécurité étendues (ESU) de microsoft initialement prévues pour les licences pro et entreprise jusqu’en2023 avec un hack.

f/. Acheter un Mac. C’est la classe Mac. Mais c’est pire en terme d’obsolescence si vous voulez « être à la page ». Un autre modèle économique, hyper captif. Onéreux.

g/. Acheter un nouveau PC…. c’est ce que cherche Microsoft, 1er éditeur logiciel mondial, bien sûr. Et mettre l’ancien à la benne : donnez le moi, je lui ferai une deuxième jeunesse, et je trouverai un démuni à qui ça plaira.

le sanglier

H/. MIGRER : Je sais pas bien si je dois mettre un « Z » ou un « R » à la fin du verbe de ce point là. Il existe des milliers de distributions Linux, pour certaines, grand public…. Alors plutôt que de mettre votre ordinateur à la benne ou de dépenser trop. Essayez le, c’est grand public. Ce n’est plus réservé à une élite.

Et puis, il n’y a pas que de windows qu’il faudrait migrer…. Il y aurait peut-être aussi gmail, et tout un tas d’alternatives à cet hébergeur d’email qui envahit nos androides mobiles…. Par exemple : Tutanota, Protonmail, Disroot… Et il y en a d’autres !

Migrez, migrez, vers d’autre cieux ! Enfin, migrer ne veut pas dire non plus que vous supprimez vos anciens services, mais bien que vous goutiez à d’autres parfums, plus subtils que ceux des GAFAM, qui vous prennent pour des vaches à lait, et stockent leur pognon dans les paradis fiscaux. N’engraissez plus ces écuries qui traquent vos moindres faits et gestes, avides de vous proposer de « nouveaux produits » qui siéraient bien dans votre zone de confort.

Le navigateur livré avec votre machine vous importune avec de la publicité ciblée ? (Safari, Edge et Google Chrome)… Changez en ! Migrez ! ou du moins, ne vous laissez plus faire : Mozilla Firefox, Brave, Vivaldi, Opera, Pale Moon, Falkon, etc… De nombreuses alternatives s’offrent à vous et permettent de vous protéger de la publicité ciblée et des grands méchants vampires de données qu’on appelle les GAFAM.

Un logiciel ou un site dont vous êtes captif devient payant ? Alors regardez l’offre que le marché propose en remplacement, car si ça se trouve, il y a une pépite qui fait mieux le boulot que la plateforme « grand public » que tout le monde emprunte…. Exemple : Blablacar, le service de covoiturage qui a racheté (‘presque’) tout ses concurrents européens et qui continue de lever des millions de $$, en mode « licorne » (langage startup, pardon) pour embaucher une armée de financiers, qui vous taxent 20 % de commission, et vous prennent pour un service de transport public (rentable,qualitatif, avec garantie de résultats, et notations)…Et bien migrez ! Migrez !

Migrer… Plus nous serons de fous sur mobicoop (service alternatif à blablatruc), moins ces gens « inventeront » des métiers qui n’existent pas. Le web de mes 2.0 est une plaie, une bulle à spéculations particulièrement inutiles, et envahissantes.

Encore un exemple, pour la route : OVS (on va sortir), car c’est un peu pour ça aussi que j’ai décidé de remettre les pieds à l’étrier du repair cafe presqu’île. OVS a (encore) changé de modèle économique et de CGU. Il faut désormais sortir sa carte bleue pour rejoindre ce réseau social. Je ne vais y aller par 4 chemins, il faut bouger les amis : Daily Friends est une sorte de clone d’OVS, en bien mieux. Sauf qu’il faut l’habiter. Tout est prêt, ce site n’attend plus que nous, sur Saint-Nazaire et alentours. Viendez !

Parrainage
Parrainage

Tout ceci vaut aussi, pour le gaz, l’électricité, la téléphonie, les assurances, etc…  Soyez à l’écoute. Soyez curieux. Ne soyez plus esclave de…car

Cesser d’apprendre, c’est commencer de vieillir, comme dirait l’autre, Socrate.

Nouvelle édition du Repair Cafe Presqu’île le Mercredi 29 Janvier dès 18h30, Café du centre, 2, place de la Psalette, à Guérande.

Notre petit atelier de partage de connaissance informatique va de nouveau pirater cette initiative locale et solidaire de « repair cafe » , qui ne concerne pas seulement le matériel & logiciel informatique mais aussi le petit électroménager, outil jardinage, couture, petite menuiserie, vélo, jouet, aide aux courriers administratifs, et tout ce que les personnes compétentes et volontaires seront en mesure de « réparer » avec vous. J’organise plus particulièrement la partie informatique de l’évènement, donc, les inscriptions à cette sortie ne concernent que ce domaine, strictement informatique. Pour plus d’informations concernant cette nouvelle édition je vous invite à lire ceci (si c’est à jour).

orditerapi

En mode auberge espagnole pour les saveurs, les boissons se commanderont au bar, nous pourrons aussi échanger et nous enrichir mutuellement : par exemple pour utiliser ou installer un logiciel, ou concernant votre navigateur, votre site internet, et plus généralement tout besoin sur votre ordinateur ou votre smartphone (windows, macOS, IOS, android, linux…).

Sinon, si votre ordinateur a de légers bugs, est anormalement lent, ou souffre de logiciels malveillants, et que vous souhaitez une analyse ou une réparation rapide, il vous suffira de venir avec celui-ci (et une rallonge multi-prise) pendant cette séance pour que nous vous aidions à le nettoyer.

Le temps consacré à chacun dépendra de la fréquentation de l’atelier et de la disponibilité des personnes ressources afin de pouvoir satisfaire tout le monde : professionnels et amateurs avertis bienvenus, je sais qu’il y en a dans la salle, n’hésitez pas à vous manifester pour faire découvrir vos talents et partager un peu de votre temps pour vous faire connaître (ou pas) : L’entraide, le partage, l’échange et la mutualisation de nos connaissances font partie intégrante de cet événement qui se déroulera chaque dernier mercredi du mois.

Cet atelier est bien entendu gratuit, et vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s pour y participer, le nombre de participants étant limité (10 personnes), merci de me contacter au préalable.

* : OS : point d’idéfix dans cette tournure, OS = Operating System, en français, système d’exploitation : porte bien ou mal son nom, comprend qui peut. 😉

Installation et Configuration de votre système d’exploitation – La promo de Noël, en Rozos, la monnaie locale complémentaire

A l’occasion des fêtes de fin d’année, et pour tout le mois de Décembre,  un tarif promotionnel pour les interventions ponctuelles, réglées avec le ROZO, la monnaie locale complémentaire, soit un rabais de 5 Rozos de l’heure (cf la fin de ce billet pour le coût réel après crédit d’impôt).

Depuis plusieurs années, orditerapi participe au développement de l’économie sociale et solidaire de la presqu’île guérandaise, de Saint Nazaire et du marais briéron, ainsi qu’à l’émancipation de sa monnaie locale complémentaire, la(le) bien nommé(e) ROZO. Une belle expérimentation à laquelle je vous invite à participer, qui trouve aussi son prolongement et sa parité équivalente en « sud-loire », au pays de Retz, avec le Retz’l.

Idée cadeau de saison : le paramétrage et l’installation d’un nouvel ordinateur sous window$ 10. Windows pose pas mal de problèmes de confidentialité au premier démarrage, et si vous laissez cochées les cases par défaut, vous risquez de vous retrouver avec une machine dont la vocation est d’enregistrer vos usages pour vous offrir le meilleur du marché selon Micro$oft. En gros, un spyware géant, et un mur de publicités ciblées en fonction de votre zone de confort. Si vous souhaitez gagner en autonomie, et que vous êtes attentifs aux respect des libertés individuelles, attendez moi pour déballer votre nouvelle machine, je vous aiderai à éviter certaines déconvenues.

Au menu (environ 2 heures d’intervention) :
– Paramétrage de windows pour des usages confidentiels, le plus loin possible du modèle économique proposé par défaut (quasi imposé) par Microsoft, sans entraver vos usages.
– Optimisations : Paramétrage de la machine de restauration (mal paramétrée par défaut), qui résout 90 % des pannes logicielles.  Démarrage/ extinction via la mise en veille prolongée pour accélérer le démarrage. Désinstallation des logiciels tiers en évaluation et/ou inutiles livrés avec votre machine.
– Installation d’un navigateur qui respecte votre vie privée : Mozilla Firefox.
– Installation d’une extension pour éviter la publicité ciblée : µblock.
– Importation de vos anciens « favoris » ou signets.

Sinon, si vous n’êtes pas attachés à windows, et souhaitez un environnement vraiment alternatif, je peux vous aider à passer votre machine sous linux  pour le même volume d’heures.

Pour le reste de vos besoins, souvent constatés, pensez à :
– La gestion de vos sauvegardes
– L’utilisation d’un logiciel de messagerie comme Mozilla Thunderbird.
– L’ouverture d’une nouvelle adresse de messagerie, distincte de vos fournisseurs de services, et hors GAFAM.

Le ROZO est entièrement compatible avec le CESU. 1 euro = 1 rozo. Les grilles de tarifs suivantes proviennent du site du CESU, et vous permettent d’évaluer le coût réel d’une intervention à domicile :

Et si vous avez plus de 70 ans, vous êtes exonérés d’une partie des cotisations sociales :

 

Repair Cafe Informatique – On va migrer

repair cafe

 Vous êtes invités à venir participer à un atelier d’entraide informatique au sein du
« repair café presqu’île« 

Chaque dernier Mercredi du mois (sauf ce mois ci pour cause de fêtes de fin d’année).

Avec une thématique particulière qui concerne la
MIGRATION

On va migrer

Exemple saisonnier : votre ordinateur tourne avec Micro$oft Windows 7 et fonctionne à merveille ? Mais votre système d’exploitation ne sera plus maintenu à partir de début 2020. Ce qui veut dire que Micro$oft, sauf incident planétaire comme c’est arrivé avec windows XP, ne fera plus de mise à jour de cet O.S. (système d’exploitation). C’est microsoft qui décide lui même de l’obsolescence de son parc de licences.
gargamel
Plusieurs solutions s’offrent à vous :
a/. Continuer comme si de rien n’était : mauvaise idée. La moindre faille de sécurité non décelée, permettra de se servir de votre ordinateur comme d’une catapulte mutualisée, synchronisée : En espérant un casse de la banque de France ou de la Française des Jeux au profit de la recherche contre le cancer, mais j’ai peu d’espoirs dans ce sens. Même si… Bref. Regardez la série Mr Robot, et après on en reparle.
b/. Plan B : Il semblerait que microsoft ait laissé une porte de sortie « gratuite » vers ouinedoze 10. Et rappelez vous que si c’est gratuit, c’est vous le produit.
c/. Contribuer au modèle économique de Micro$oft en rachetant une licence du Windows 10, à 145 euros la version « familiale ». Si tant est que votre machine est capable de le supporter. Sinon, voir le point H/.
d/. Acheter une licence en nombre sur Amazon… pour la modique somme de 15 euros…. Sans garantie de résultat, car micro$oft peut balayer toute une série de licences de ce genre d’un seul clic de souris.
e/. Partir en quête de la licence pirate de W10. Plus économique, plus simple de mise en oeuvre pour un « sachant » que les précédentes, mais équivalente en terme de durée que la précédente, sauf que vous allez prendre des risques pour arriver à vos fins, car ce chemin là est miné pour le commun des mortels, volontairement, pour les noobs (Mme Michu qui imaginerait devenir Geek du jour au lendemain).
f/. Acheter un Mac. C’est la classe Mac. Mais c’est pire en terme d’obsolescence si vous voulez « être à la page ». Un autre modèle économique, hyper captif. Onéreux.
g/. Acheter un nouveau PC…. c’est ce que cherche Microsoft, 1er éditeur logiciel mondial, bien sûr. Et mettre l’ancien à la benne : donnez le moi, je lui ferai une deuxième jeunesse, et je trouverai un démuni à qui ça plaira.
migrer

H/. MIGRER : Je sais pas bien si je dois mettre un « Z » ou un « R » à la fin du verbe de ce point là. Il existe des milliers de distributions Linux, pour certaines, grand public…. Alors plutôt que de mettre votre ordinateur à la benne ou de dépenser trop. Essayez le, c’est grand public. Ce n’est plus réservé à une élite.

smurf village

 

Et puis, il n’y a pas que de windows qu’il faudrait migrer…. Il y aurait peut-être aussi gmail, et tout un tas d’alternatives à cet hébergeur d’email qui envahit nos androides mobiles…. Par exemple : Tutanota, Protonmail, Disroot… Et il y en a d’autres !
Encore un exemple, pour la route : OVS (on va sortir), car c’est un peu pour ça aussi que j’ai décidé de remettre les pieds à l’étrier du repair cafe presqu’île. OVS a (encore) changé de modèle économique et de CGU. Il faut désormais sortir sa carte bleue pour rejoindre ce réseau social. Je ne vais y aller par 4 chemins, il faut bouger les amis : Daily Friends est une sorte de clone d’OVS, en bien mieux. Sauf qu’il faut l’habiter et pour le moment, tant que vous n’y êtes pas, c’est une coquille vide. Tout est prêt, ce site n’attend plus que nous, sur Saint-Nazaire et alentours.
Migrez, migrez, vers d’autre cieux ! Enfin, migrer ne veut pas dire non plus que vous supprimez vos anciens services, mais bien que vous goutiez à d’autres parfums, plus subtils que ceux des GAFAM, qui vous prennent pour des vaches à lait, et stockent leur pognon dans les paradis fiscaux. N’engraissez plus ces écuries qui traquent vos moindres faits et gestes, avides de vous proposer de « nouveaux produits » qui siéraient bien dans votre zone de confort.
Le navigateur livré avec votre machine vous importune avec de la publicité ciblée ? (Safari, Edge et Google Chrome)… Changez en ! Migrez ! ou du moins, ne vous laissez plus faire : Mozilla Firefox, Brave, Vivaldi, Opera, Pale Moon, Qupzilla, etc… De nombreuses alternatives s’offrent à vous et permettent de vous protéger de la publicité ciblée et des grands méchants vampires de données qu’on appelle les GAFAM.
Un logiciel ou un site dont vous êtes captif devient payant ? Alors regardez l’offre que le marché propose en remplacement, car si ça se trouve, il y a une pépite qui fait mieux le boulot que la plateforme « grand public » que tout le monde emprunte…. Exemple :  ̶o̶v̶s̶ Blablacar, le service de covoiturage qui a racheté (‘presque’) tout ses concurrents européens et qui continue de lever des milliions de $$, en mode « licorne » (language startup, pardon) pour embaucher une armée de financiers, qui vous taxent 20 % de commission, et vous prennent pour un service de transport public (rentable,qualitatif, avec garantie de résultats, et notations)…Et bien migrez ! Migrez !
Migrer… Plus nous serons de fous sur mobicoop (service alternatif à blablatruc), moins ces gens « inventeront » des métiers qui n’existent pas. Le web de mes 2.0 est une plaie, une bulle à spéculations particulièrement inutiles, et envahissantes.
apprenti
Tout ceci vaut aussi, pour le gaz, l’électricité, la téléphonie, les assurances, etc…  Soyez à l’écoute. Soyez curieux. Ne soyez plus esclave de…car
Cesser d’apprendre, c’est commencer de vieillir, comme dirait l’autre, Socrate.
Nouvelle édition du Repair Cafe Presqu’île le Mercredi 18 décembre dès 18h30 à la salle du Léchet à Guérande.

Notre petit atelier de partage de connaissance informatique va de nouveau pirater cette initiative locale et solidaire de « repair cafe » , qui ne concerne pas seulement le matériel & logiciel informatique mais aussi le petit électroménager, outil jardinage, couture, petite menuiserie, vélo, jouet, aide aux courriers administratifs, et tout ce que les personnes compétentes et volontaires seront en mesure de « réparer » avec vous. J’organise plus particulièrement la partie informatique de l’évènement, donc, les inscriptions à cette sortie ne concernent que ce domaine, strictement informatique. Pour plus d’informations concernant cette nouvelle édition je vous invite à lire ceci (si c’est à jour).

orditerapi

En mode auberge espagnole pour les saveurs et les boissons (bienvenues), nous pourrons aussi échanger et nous enrichir mutuellement : par exemple pour utiliser ou installer un logiciel, ou concernant votre navigateur, votre site internet, et plus généralement tout besoin sur votre ordinateur ou votre smartphone (windows, macOS, IOS, android, linux…).

Sinon, si votre ordinateur a de légers bugs, est anormalement lent, ou souffre de logiciels malveillants, et que vous souhaitez une analyse ou une réparation rapide, il vous suffira de venir avec celui-ci (et une rallonge multi-prise) pendant cette séance pour que nous vous aidions à le nettoyer.

Le temps consacré à chacun dépendra de la fréquentation de l’atelier et de la disponibilité des personnes ressources afin de pouvoir satisfaire tout le monde : professionnels et amateurs avertis bienvenus, je sais qu’il y en a dans la salle, n’hésitez pas à vous manifester pour faire découvrir vos talents et partager un peu de votre temps pour vous faire connaître (ou pas) : L’entraide, le partage, l’échange et la mutualisation de nos connaissances font partie intégrante de cet événement qui se déroulera chaque dernier mercredi du mois.

Cet atelier est bien entendu gratuit, et vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s pour y participer. Nombre de places limitées, merci de me contacter par téléphone ou via le formulaire de contact pour vous inscrire.

FIN

 

Marre du black friday ?

[Modification du 12/12/2019 : les promotions indiquées dans cet article ne concernait que la période du Black Friday. Les liens ont été modifiés pour mener à de nouvelles promotions pour cette période de fin d’année].

On en aura bouffé encore cette année du vendredi noir, n’est ce pas ? Je vais en remettre une couche, car, en effet, les grandes enseignes se sont bien foutues de nous dans l’hexagone, mais il n’empêche que les fins limiers du labyrinthe, missionnés par certains de leurs clients vous ont dégotté une ou deux petites pépites qui valent le détour. Attention, billet non sponsorisé : juste le fruit d’une étude succincte à l’occasion de cette journée noire pour l’environnement et la consommation, et pour deux types de publics, distincts. Habitant Pornichet, entre Saint-Nazaire et La Baule-Escoublac, ma patientèle est on ne peut plus disparate et les ̶b̶e̶s̶o̶i̶n̶s̶ moyens, très différents.


1/. Les fauchés. Ceux qui achètent du premier prix, « de l’ordinateur » et qui voudraient bien que ce soit « durable »… Prenons ça par exemple : Lenovo CB S340-14Cel/4/64 . Trop pas cher. Marque Sexy s’il en est, c’est celle que je conseille à tout va. Mais figurez vous que « ça », l’été prochain, quand window$ aura fait sa mise à jour majeure de printemps, vous ne pourrez même pas vous en faire un frisbee (quoique certain(e)s pourrait me prouver le contraire à coup de meuleuse). Donc, oubliez le bas de gamme, garantie deux ans. C’est statistique, constaté sur le terrain. Passé le temps de garantie, ça tombera en panne, c’est fait pour, et il faudra en changer.
Non. Pour vous qui n’avez pas trop de sous… j’ai trouvé quelque chose, à aller chercher en Chine, direct à la source via ali-express…. Oui, j’entends déjà gueuler là bas au fond, de ceux qui boycottent les produits chinois… ben allez donc vous acheter un Bull Made In France, ça n’existe pas…. Et préférez graisser la patte de tous les intermédiaires qui se payent sur votre argent du trajet vers vos supermarchés. Vous êtes pire encore. Et aveugles en plus (Notez que je n’ai rien contre les aveugles, et si vous n’entendez point, c’est que vous êtes sourds, aussi, ou malentendants).
Non, je vous propose une source qui a été validée par un de mes indicateurs manchot (pratiquant le linux en administration de PME de longue date, non barbu je précise, plutôt le genre chauve à qui on ne la fait pas) :
Un véritable petit bijou sur le papier et dans la vraie vie de chez BINYEAE moins de 300 euros en ces heures graves de vendredi ténébreux. Un rabais de près de 50 euros de mémoire. Un prix imbattable, et un fournisseur fiable.
Préférez le bundle 3, 512 Go… En dessous, vous risquez d’être vite embêtés par la place du windows dans les années qui viennent.
Un ordinateur de cet acabit, avec ces caractéristiques là chez lenovo, donc, durable, solide et garanti 3 ans…. c’est plus  de mille trois cent euros en temps normal (voire le point numéro 2).
Celui ci n’est garanti qu’un an… et est sûrement plus fragile que la gamme de ceux que je vous conseille juste après. Mais à ce tarif là, je vous défie de trouver un équivalent dans un rayon de supermarché.
Pourvu que ça dure… Et mon petit doigt me dit, que si vous en prenez soin, ça pourrait durer, dans le temps, plus autant que ce que vous allez trouver à bas prix en supermarché, et qui sera moins bien caréné.
2/ Les clients aisés, mais aussi, les malins qui souhaitent une machine durable, fiable, solide : je ne préconise plus qu’une seule marque, les autres ayant trop profité de l’obsolescence, et de leur mauvais service après vente (constaté quotidiennement en clientèle). Lenovo est à l’origine la branche IBM PC, revendue au chinois pour alimenter l’administration américaine… c’est donc, pour une partie de sa gamme (en particuliers les Thinkpad), des machines qui sont soumises à un cahier des charges strict. Le modèle X1 est particulièrement prisé des informaticiens. Tiens donc ? C’est un secret de polichinelle que je vous dévoile là… D’ailleurs…. Regardez le marché de l’occasion sur ces modèles là huit jours après le black friday… Lame de fond en perspective.
En ce qui concerne le neuf, aujourd’hui, et pour quelques jours encore, vous pouvez trouver de ces engins garantis 3 ans (donc fiables), jusqu’à moins de 30 % sur le site de la maison mère de Lenovo. Faites votre choix dans la gamme des ThinkPad…. Personnellement, à ce prix là, c’est ce que j’attendais depuis des semaines.
Donc, pour moi, Black Friday, c’est mission accomplie : 400 euros d’économisés sur le prix d’une machine qui servira sûrement longtemps. Et ça me gratte pour d’autres besoins, d’utiliser ces économies pour aller essayer cette autre machine là, conseillée ci avant, pour d’autres besoins.

Addendum : deux vidéos à la gloire de notre belle civilisation de la consommation, se sont malencontreusement glissées au fil des liens de ce billet…. je les remets ici, si vous les avez loupées.


Fournisseurs d’accès : les bons plans du moment

La question du choix du prestataire de service, tant pour l’accès à Internet que pour l’opérateur de téléphonie mobile est récurrente.

Le premier critère, pour ce qui concerne la téléphonie mobile, est sans doute le critère géographique, surtout si vous ne résidez pas dans une zone à forte densité de population. Dans le cas contraire, avant de souscrire à un opérateur, bien vérifier si ce dernier couvre correctement les territoires où vous séjournez régulièrement. Pour ça, quelques cartes pourraient vous être utiles.

A noter pour votre Internet fixe, que le même genre de carte existe pour distinguer les débits géographiquement en fonction des offres DSL, câble, ou fibre avec celle fournie par l’observatoire France très haut débit : https://observatoire.francethd.fr/

Passé ce critère géographique, le second critère est bien souvent économique, et je ne saurais trop vous conseiller de changer régulièrement d’opérateur, tant pour ce qui concerne la téléphonie mobile, que votre accès à Internet (ADSL, Fibre, Haut Débit mobile).
En effet, la concurrence fait rage, et pour séduire de nouveaux adhérents, les opérateurs mettent en place des promotions, sans engagement, généralement valables pendant un an (parfois 6 mois). Je vous propose donc de les consulter via ce lien, mis à jour très régulièrement, qui donne un bon aperçu des bons plan des opérateurs et fournisseurs d’accès à Internet. Un petit détour par cette adresse https://www.edcom.fr/ ou encore https://www.frandroid.com/comparateur-forfaits et vous devriez avoir l’ensemble des promotions disponibles au moment où vous les cherchez (ces trois liens étant réactualisés quotidiennement).

Un dernier petit conseil pour faciliter votre « déménagement » d’un opérateur à un autre, et vous habituer à changer de fournisseur : ne vous attachez pas aux services tiers proposés par ces derniers (email, cloud, etc…), et évitez ainsi de mettre tous vos œufs dans le même panier !

On va migrer – Repair Cafe Informatique

repair cafe

LE RETOUR 

 Vous êtes invités à venir participer à un atelier d’entraide informatique au sein du

« repair café presqu’île« 

comme chaque dernier Mercredi du mois.

Mercredi 27 Novembre dès 18h30.

Avec une thématique particulière cette fois ci, qui concerne la

MIGRATION

On va migrer

Exemple saisonnier : votre ordinateur tourne avec Micro$oft Windows 7 et fonctionne à merveille ? Mais votre système d’exploitation ne sera plus maintenu à partir de début 2020. Ce qui veut dire que Micro$oft, sauf incident planétaire comme c’est arrivé avec windows XP, ne fera plus de mise à jour de cet OS*. C’est microsoft qui décide lui même de l’obsolescence de son parc de licences. Pas vous, malheureusement.

Idéfix - OS

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

a/. Continuer comme si de rien n’était : mauvaise idée. La moindre faille de sécurité non décelée, permettra de se servir de votre ordinateur comme d’une catapulte mutualisée, synchronisée : En espérant un casse de la banque de France ou de la Française des Jeux au profit de la recherche contre le cancer, mais j’ai peu d’espoirs dans ce sens. Même si… Bref. Regardez la série Mr Robot, et après on en reparle.

b/. Plan B : Il semblerait que microsoft ait laissé une porte de sortie « gratuite » vers ouinedoze 10. Et rappelez vous que si c’est gratuit, c’est vous le produit.

c/. Contribuer au modèle économique de Micro$oft en rachetant une licence du Windows 10, à 145 euros la version « familiale ». Si tant est que votre machine est capable de le supporter. Sinon, voir le point H/.

d/. Acheter une licence en nombre sur Amazon… pour la modique somme de 15 euros…. Sans garantie de résultat, car micro$oft peut balayer toute une série de licences de ce genre d’un seul clic de souris.

e/. Partir en quête de la licence pirate de W10. Plus économique, plus simple de mise en oeuvre pour un « sachant » que les précédentes, mais équivalente en terme de durée que la précédente, sauf que vous allez prendre des risques pour arriver à vos fins, car ce chemin là est miné pour le commun des mortels, volontairement, pour les noobs (Mme Michu qui imaginerait devenir Geek du jour au lendemain).

f/. Acheter un Mac. C’est la classe Mac. Mais c’est pire en terme d’obsolescence si vous voulez « être à la page ». Un autre modèle économique, hyper captif. Onéreux.

g/. Acheter un nouveau PC…. c’est ce que cherche Microsoft, 1er éditeur logiciel mondial, bien sûr. Et mettre l’ancien à la benne : donnez le moi, je lui ferai une deuxième jeunesse, et je trouverai un démuni à qui ça plaira.

le sanglier

H/. MIGRER : Je sais pas bien si je dois mettre un « Z » ou un « R » à la fin du verbe de ce point là. Il existe des milliers de distributions Linux, pour certaines, grand public…. Alors plutôt que de mettre votre ordinateur à la benne ou de dépenser trop. Essayez le, c’est grand public. Ce n’est plus réservé à une élite.

Et puis, il n’y a pas que de windows qu’il faudrait migrer…. Il y aurait peut-être aussi gmail, et tout un tas d’alternatives à cet hébergeur d’email qui envahit nos androides mobiles…. Par exemple : Tutanota, Protonmail, Disroot… Et il y en a d’autres !

Migrez, migrez, vers d’autre cieux ! Enfin, migrer ne veut pas dire non plus que vous supprimez vos anciens services, mais bien que vous goutiez à d’autres parfums, plus subtils que ceux des GAFAM, qui vous prennent pour des vaches à lait, et stockent leur pognon dans les paradis fiscaux. N’engraissez plus ces écuries qui traquent vos moindres faits et gestes, avides de vous proposer de « nouveaux produits » qui siéraient bien dans votre zone de confort.

Le navigateur livré avec votre machine vous importune avec de la publicité ciblée ? (Safari, Edge et Google Chrome)… Changez en ! Migrez ! ou du moins, ne vous laissez plus faire : Mozilla Firefox, Brave, Vivaldi, Opera, Pale Moon, Qupzilla, etc… De nombreuses alternatives s’offrent à vous et permettent de vous protéger de la publicité ciblée et des grands méchants vampires de données qu’on appelle les GAFAM.

Un logiciel ou un site dont vous êtes captif devient payant ? Alors regardez l’offre que le marché propose en remplacement, car si ça se trouve, il y a une pépite qui fait mieux le boulot que la plateforme « grand public » que tout le monde emprunte…. Exemple : Blablacar, le service de covoiturage qui a racheté (‘presque’) tout ses concurrents européens et qui continue de lever des milliions de $$, en mode « licorne » (langage startup, pardon) pour embaucher une armée de financiers, qui vous taxent 20 % de commission, et vous prennent pour un service de transport public (rentable,qualitatif, avec garantie de résultats, et notations)…Et bien migrez ! Migrez !

Migrer… Plus nous serons de fous sur mobicoop (service alternatif à blablatruc), moins ces gens « inventeront » des métiers qui n’existent pas. Le web de mes 2.0 est une plaie, une bulle à spéculations particulièrement inutiles, et envahissantes.

Encore un exemple, pour la route : OVS (on va sortir), car c’est un peu pour ça aussi que j’ai décidé de remettre les pieds à l’étrier du repair cafe presqu’île. OVS a (encore) changé de modèle économique et de CGU. Il faut désormais sortir sa carte bleue pour rejoindre ce réseau social. Je ne vais y aller par 4 chemins, il faut bouger les amis : Daily Friends est une sorte de clone d’OVS, en bien mieux. Sauf qu’il faut l’habiter. Tout est prêt, ce site n’attend plus que nous, sur Saint-Nazaire et alentours. Viendez !

Parrainage
Parrainage

Tout ceci vaut aussi, pour le gaz, l’électricité, la téléphonie, les assurances, etc…  Soyez à l’écoute. Soyez curieux. Ne soyez plus esclave de…car

Cesser d’apprendre, c’est commencer de vieillir, comme dirait l’autre, Socrate.

Nouvelle édition du Repair Cafe Presqu’île le Mercredi 27 Novembre dès 18h30

Notre petit atelier de partage de connaissance informatique va de nouveau pirater cette initiative locale et solidaire de « repair cafe » , qui ne concerne pas seulement le matériel & logiciel informatique mais aussi le petit électroménager, outil jardinage, couture, petite menuiserie, vélo, jouet, aide aux courriers administratifs, et tout ce que les personnes compétentes et volontaires seront en mesure de « réparer » avec vous. J’organise plus particulièrement la partie informatique de l’évènement, donc, les inscriptions à cette sortie ne concernent que ce domaine, strictement informatique. Pour plus d’informations concernant cette nouvelle édition je vous invite à lire ceci (si c’est à jour).

orditerapi

En mode auberge espagnole pour les saveurs et les boissons (bienvenues), nous pourrons aussi échanger et nous enrichir mutuellement : par exemple pour utiliser ou installer un logiciel, ou concernant votre navigateur, votre site internet, et plus généralement tout besoin sur votre ordinateur ou votre smartphone (windows, macOS, IOS, android, linux…).

Sinon, si votre ordinateur a de légers bugs, est anormalement lent, ou souffre de logiciels malveillants, et que vous souhaitez une analyse ou une réparation rapide, il vous suffira de venir avec celui-ci (et une rallonge multi-prise) pendant cette séance pour que nous vous aidions à le nettoyer.

Le temps consacré à chacun dépendra de la fréquentation de l’atelier et de la disponibilité des personnes ressources afin de pouvoir satisfaire tout le monde : professionnels et amateurs avertis bienvenus, je sais qu’il y en a dans la salle, n’hésitez pas à vous manifester pour faire découvrir vos talents et partager un peu de votre temps pour vous faire connaître (ou pas) : L’entraide, le partage, l’échange et la mutualisation de nos connaissances font partie intégrante de cet événement qui se déroulera chaque dernier mercredi du mois.

Cet atelier est bien entendu gratuit, et vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s pour y participer, le nombre de participants étant limité (10 personnes), merci de me contacter au préalable.

* : OS : point d’idéfix dans cette tournure, OS = Operating System, en français, système d’exploitation : porte bien ou mal son nom, comprend qui peut. 😉

CESU : à partir de 21,78 € de l’heure (recalcul du 01 er Octobre 2018 suite à la suppression de la contribution salariale d’assurance chômage)

Pour les particuliers, le CESU (Chèque Emploi Service Universel) est un dispositif permettant de faciliter l’emploi de personnes à domicile. L’informatique en fait partie, et vous êtes ainsi remboursé pour 50 % des dépenses engagées dans la limite d’un plafond annuel (plus d’infos), même si vous n’êtes pas assujettis à l’impôt sur le revenu, auquel cas, le trésor public vous remboursera de ces sommes indiquées pus bas.

Vous pouvez estimer le coût de l’emploi grâce ce service de simulation du CESU dont voici quelques exemples (en date du 1er Octobre 2018, suite à la suppression de la contribution salariale d’assurance chômage).

Pour un forfait 10 heures, mon salaire net, perçu, de 30€ l’heure vous coûtera seulement 26.31€ de l’heure :

Screenshot_2018-10-22 Estimer le coût de l_emploi - www cesu urssaf fr(1)

Pour une intervention ponctuelle, avec un salaire net à l’heure de 40€ :

Screenshot_2018-10-22 Estimer le coût de l_emploi - www cesu urssaf fr(2)

Et si vous avez plus de 70 ans, vous bénéficiez d’une exonération, et avec cet exemple, pour un forfait 10 heures, vous paierez moins de 22€ de l’heure après déduction fiscale :

Screenshot_2018-10-22 Estimer le coût de l_emploi - www cesu urssaf fr

 

Repair Cafe Informatique – Festival « savonne toi d’paille » – l’alternatif près de chez toi

Pour fêter sa première rentrée de Septembre, le Repair Cafe Presqu’île participera de l’évènement « l’alternatif près de chez toi » lors du festival « savonne toi d’paille » à Queniquen, sur la commune de Guérande, le samedi 29 Septembre, de 14h00 à 18h00.

Ce petit atelier de partage de connaissances informatiques a rejoint cette initiative locale et solidaire de « repair cafe » en Avril, et elle ne concerne plus seulement le matériel & logiciel informatique mais aussi le petit électroménager, outil de jardinage, couture, petite menuiserie, vélo, jouet, aide aux courriers administratifs, et tout ce que les personnes compétentes et volontaires seront en mesure de « réparer » avec vous. J’organise plus particulièrement la partie informatique de l’évènement. Pour plus d’informations concernant ce festival, je vous invite à lire cet article sur presqu’île gazette.

Comme à chacune de nos éditions, nous pourrons échanger et nous enrichir mutuellement, par exemple pour utiliser ou installer un logiciel, ou concernant votre navigateur, votre site internet, et plus généralement tout besoin sur votre ordinateur ou votre smartphone (windows, macOS, IOS, android, linux…).

Si votre ordinateur a de légers bugs, est anormalement lent, ou souffre de logiciels malveillants, et que vous souhaitez une analyse ou une réparation rapide, il vous suffira de venir avec celui-ci (et une rallonge multiprise, une chaise ou encore une table de camping) pendant cette séance pour que nous vous aidions à le nettoyer.

Le temps consacré à chacun dépendra de la fréquentation de l’atelier et de la disponibilité des personnes ressources (professionnels bienvenus), afin de pouvoir satisfaire tout le monde. L’entraide, le partage, l’échange et la mutualisation de nos connaissances font partie intégrante de cet événement qui se déroule généralement chaque dernier mercredi du mois.

Petite originalité pour cette édition un peu spéciale, avec un atelier de recyclage de vieux ordinateurs sous windows XP ou Vista en plateformes linux légères, tout à fait adaptées aux usages actuels. Vous pourrez venir avec votre machine, ou bien participer à l’installation de deux machines solidement configurées et restaurées par mes soins (processeur 64 bits supérieur à 1.8 Ghz, 3 Go de RAM), disponibles à prix libre à l’issue de cet atelier.

Cet atelier est bien entendu gratuit, et vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s pour y participer. Le nombre de participants étant limité, merci de me contacter au préalable.

b008158d28_v_b

Resilio Sync : la sauvegarde participative, avec, ou sans les nuages

Par les temps qui courent, les GAFAM ont tendance à se soustraire à nos propres besoins en terme de sauvegarde, bien malgré nous. Ils nous incitent par de multiples moyens à utiliser le « Cloud » (les « nuages ») pour sauvegarder nos données, avec pour effet secondaire de créer une dépendance envers des services dont nous devenons captifs et dont ils profitent joyeusement et en toute impunité… pour de la publicité personnalisée, du profilage, du ciblage psychologique, voire même des usages prédictifs, à l’image de ces deux citations d’Eric Schmidt dont on peut retrouver un florilège par ici :

« La plupart des gens ne souhaitent pas que Google réponde à leurs questions. Ils veulent que Google leur dise quelle est la prochaine action qu’ils devraient faire. »

« La technologie du ciblage individuel sera si performante qu’il sera vraiment dur pour les gens de regarder ou de consommer quelque chose qui n’a pas été d’une manière ou d’une autre taillé pour eux. »

Le cloud n’est pas seulement un FTP simplifié pour Madame Michu, mais est bel et bien une arme marketing complémentaire de toutes celles qui exploitent nos données dans les data warehouse. L’usage en est devenu tellement courant et transparent que les utilisateurs d’outils informatiques ne pensent même plus à « posséder » un morceau de musique sur leur ordinateur par exemple… ils se connectent à Spotify, Deezer ou errent sur Youtube ou une autre offre légale comme on dit…. Comme il est loin (et pourtant si proche), le temps du lecteur de MP3 de poche ou de l’iPod où on pouvait transporter l’équivalent du prix d’une belle voiture de sport en morceaux de musique dans sa poche… Aujourd’hui, le numérique (et ses détracteurs) a encore dicté sa loi et conditionné nos usages : l’heure est à la dématérialisation complète, et on est en train de vider nos terminaux de ses éléments de mémoire ou de nous les faire payer très chers… Je pense aux utilisateurs de tablettes, mais surtout à ceux des coûteux iPhones qui ne peuvent même pas ajouter une SD-Card pour augmenter la mémoire de leur smartphone. Les « pauvres »… qu’en feraient il de toute façon, puisqu’ils ne peuvent (presque) plus visualiser l’arborescence de fichiers de leur smartphone, Apple leur a aussi enlevé cette possibilité là, sans oublier de les relier directement à l’iStore, après avoir préalablement pris soin de collecter leurs coordonnées bancaires. C’est un peu comme ce que l’on fait avec les (nouvelles) automobiles, on nous interdit presque d’ouvrir le capot ou de changer une ampoule (!), ou un pneu… comme ça c’est la « malette » magique qui fera le diagnostique et le constructeur qui se chargera de l’entretien, lui et lui seul…. Le même d’ailleurs qui trompera les chiffres de ses émissions polluantes avec un « petit » logiciel caché sous le capot. Bref… je m’égare un peu, mais pas tant.

« On est jamais mieux servis que par soi-même »

Autant organiser cette sauvegarde en restant autonome avec son propre matériel… Il existe de nombreuses solutions de sauvegardes automatiques qu’il m’arrive de mettre en place en clientèle, mais j’en cultive un tout particulièrement, Resilio Sync, que j’ai tendance à conseiller et mettre en œuvre chaque fois que possible, dans la mesure où il est complètement automatique (sans intervention manuelle), léger, « gratuit » pour une utilisation individuelle, extrêmement pratique et satisfaisant dans sa philosophie de partage « distribué » des données. Je tiens à préciser que j’écris cet article, de manière non sponsorisée, et d’ajouter que je suis moi-même propriétaire d’une licence acquise il y a déjà quelques années, alors que cet outil s’appelait btSync ou encore bitTorrent Sync.

Le principe est simple : vous devez disposer d’au moins deux machines qui se connectent à peu près régulièrement et simultanément à l’Internet, au même moment pour assurer un suivi de la sauvegarde, un peu comme le logiciel Dropbox qui est assez populaire et qui permet de synchroniser des dossiers à distance. Sauf que contrairement à Dropbox qui centralise vos données sur ses serveurs, avec Resilio Sync, c’est vous qui êtes le patron, c’est vous qui êtes maître(s) de votre jardin numérique et de ses données : personne d’autre pour venir exploiter vos données à votre insu, et en extraire des données statistiques pour je ne sais quel data-broker.
Au sujet de ces derniers, les fameux as du marketing, j’ai nommé data-brokers, cet excellent billet de Xavier de La Porte que je vous invite à lire  ou à écouter, daté du 27 Février 2017, publié bien avant que la presse populaire (article du Monde, lui, daté de Mars 2018) ne daigne communiquer de manière massive sur le scandale ‘Cambridge Analytica‘, et que Mr Zuckerberg, patron de facebook, ne doive en répondre devant les instances américaines, et européennes…. et s’excuser du « vol » légal de nos données, permis par les CGU de facebook.
Comble de l’ironie, à propos de ce dispositif mis en place par ces fossoyeurs de nos données intimes, qui avait servies lors de la campagne du Brexit ainsi que pour l’élection présidentielle américaine : Ce que la presse populaire que d’aucun appelent la « doxa » a omis de nous dire, c’est que ces données avaient été exposées de manière publique, et transparente, rendues disponibles à tous, par erreur ! Mais je m’égare un peu sans doute…. de vous alerter encore sur vos usages du web de mes 2.0.

Cliquer sur l’image pour voir l’image complète.

Revenons à notre dispositif résilient, non dépendant de ces GAFAM. Revenons à nos usages, autonomes, résilients et « conscients ».


Une fois installé Resilio Sync sur votre ordinateur/tablette/ mobile (l’outil est multi-plateforme), vous décidez d’un (ou plusieurs) emplacement(s) sur votre disque dur ou mémoire flash, un dossier par exemple, qui sera partagé de manière sécurisée et chiffrée via une clef de sécurité avec autant de périphériques que vous le souhaitez, sans passer par un service de stockage tiers. Il vous suffit ensuite de partager cette clef sur la machine de votre choix (mobile, tablette, NAS, ou ordinateur) pour pouvoir avoir accès à ces données, les réorganiser, ou juste les laisser en dormance pour sauvegarde. S’il vous arrivait de supprimer des données par mégarde sur vos dossiers originaux, la ou les copies distantes de ce dossier archivent toutes les données supprimées qui sont donc récupérables en cas de dommage de ce type.

Interface de l’application sur Android

Cerise sur le gâteau, plus important sera votre parc de machines partageant ce dossier, plus rapide sera l’accès à vos données, car ce logiciel utilise la même technologie distribuée que le fabuleux protocole bitTorrent, protocole fort connu du partage de fichiers (P2P), qui permet de cumuler la bande passante de chaque machine disponible à un instant « t ». Et pour cause, puisque ce petit bijou logiciel qu’est Resilio Sync a été instigué par la célébrissime société BitTorrent, Inc., elle même responsable de la maintenance du protocole du même nom.

Concernant les « droits » d’accès à l’arborescence sur chaque poste, le logiciel offre toute une palette de possibilités, comme donner accès à tout ou partie de vos données, ou alors seulement sous forme de catalogue de données téléchargeables (sur votre mobile ou votre tablette par exemple car elle dispose de peu d’espace mémoire), ainsi qu’une gestion des droits en lecture/écriture assez évoluée sur chacun des dossiers gérés par Resilio Sync. En gros, et pour simplifier, il y a 3 niveaux de droits quand on publie une « clef »:

  1. Propriétaire (qui pemet de distribuer les deux autres droits : lecture / écriture)
  2. Lecture/Ecriture
  3. Lecture seule

Quelques exemples, pratiques, d’utilisation de cet outil, et il y en a tout un tas d’autres à imaginer :

  • Mon smartphone, à chaque photographie qu’il prend, effectue une sauvegarde quasi instantanément sur un ou plusieurs de mes ordinateurs. Ainsi, dès que j’ai besoin de communiquer, de manière « confortable », sur mon ordinateur avec cette bibliothèque d’images, je peux le faire, facilement. Terminée l’angoisse de perdre mes souvenirs photographiques, si je venais à perdre l’usage de mon smartphone, puisqu’ils sont tous ainsi préservés, dupliqués.
    Autre usage, sur mon smartphone : Lors d’une cérémonie, d’une manifestation ou d’un spectacle (si c’est autorisé), je décide d’en enregistrer une partie avec ce même « téléphone mobile », pour le faire partager, de manière légèrement asynchrone, avec mes proches…. Il sera diffusé, de manière privée à mes amis, choisis, à ma famille… dans un cadre privé, autorisé, et consenti.
  • Encore un usage personnel : tous mes dossiers de travail sont synchronisés avec Resilio Sync. Récemment, j’ai du faire face à une panne grave de ma principale plateforme de travail, un ordinateur portable, subitement hors d’usage. Un de mes principaux outils de travail et d’archivage est mon logiciel de messagerie, et il ne m’aura fallu que quelques heures pour dupliquer près de 20 années de correspondances (10 Go), et retrouver mon utilitaire et mon principal outil de travail sur un nouvel ordinateur portable, pour être de nouveau opérationnel.
  • Régine B., à Guérande, thérapeute, possède deux ordinateurs, et ne sait pas très bien comment organiser ses fichiers, en particuliers ses ateliers sonores, qui participent de ses travaux de groupe. Voilà un bon moyen d’apprendre à centraliser et structurer ses propres fichiers, et ses données professionnelles, les organiser, pour les sauvegarder, et faciliter leur enrichissement, d’autant qu’elles deviennent accessibles de plusieurs « endroits »…Et pourquoi pas… partageables et enrichissables, par « autrui ».
  • Une association, sur la presqu’île guérandaise, militante dans le domaine de l’économie sociale et solidaire, souhaite se désolidariser du joug du modèle « DropBox », de partage de fichiers, son quotas de stockage de fichiers gratuit est dépassé. Certains fondateurs et adhérents (les plus actifs) se plaignent de ne pas avoir la maîtrise des droits de son organisation, accessibles à … trop de personnes, et dont elle ne sait gérer qui peut en changer ou exploiter les données, de manière hiérarchique. De plus, ces usagers ont  entendu dire, qu’en effet, ses fichiers pouvaient être soumis à des CGU fluctuantes, et qu’on ne savait pas trop ce que la société « DropBox » faisait avec….
    L’installation d’un creuset de données partagées avec Resilio Sync, avec attribution des droits en lecture/écriture, et aussi ceux de « propriétaires » (qui ont le droit, justement de donner telle ou telle casquette aux utilisateurs), ont fini de résoudre, à la fois cette dépendance, et de définir une « hiérarchie » de profils autorisés seulement à la  consultation, à distinguer de ceux habilités à enrichir les documents collaboratifs.
    Les deux dispositifs étant complémentaires, il n’ a fallu que quelques mois pour habituer les usagers à privilégier Resilio Sync plutôt que dropBox, et à devenir ainsi, beaucoup plus autonomes dans la fabrication de leurs contenus.
  • Un autre de ces exemples, celui d’une association, au Pouliguen, le cinéma Pax, qui comptait sur son dispositif de travail collaboratif, bien malgré elle, et selon la méthode diffusée par son fournisseur de solution de sauvegarde et de stockage : un NAS, sorte de « nuage local », supposé dispositif de sauvegarde en miroir RAID 1 pour assurer le stockage et la pérennité des données… Au moment de l’audit que j’ai réalisé pour cette association, chacun enregistrait ses documents directement via le réseau local, sur ce NAS… avec tous les problèmes de latence que cela pouvait engendrer avec ce type de périphérique en réseau. Pour accéder à un document, il fallait donc, au niveau logiciel et réseau, demander un accès « distant » à un dispositif, plutôt que de le faire normalement en local sur chaque machine, autonome. Ayant été invité à m’intéresser au dispositif, je me suis rendu compte qu’en fait de sauvegarde en miroir, l’enregistrement de chaque document se faisait sur un fil, très acrobatique, et sans filet, car l’un des deux disques du RAID 1, supposé sauvegarder et consolider la sauvegarde, était en panne. Devant l’urgence et les risques encourus, j’ai mis en place ce résilient process Resilio Sync pour parer à toute éventualité de panne du deuxième disque, sain, et commencé de changer la méthode : Pour empêcher les latences au moment de l’enregistrement des fichiers, on sauvegardait désormais sur le poste de travail concerné, en local, comme de normal, et l’outil resilio permettait la synchronisation du dossier de travail, en tâche de fond, de manière transparente vers le NAS. Fini les latences. Adieu dangers. La sécurité des données était bordée.
    Puis au fil des mois, le disque en panne du NAS ne fut pas remplacé à temps par la société qui l’avait vendu, et le disque dur, restant, fini lui aussi par tomber en panne. Grand bien nous en a pris de prendre le taureau par les cornes, et d’analyser la situation, car si resilio sync n’avait pas été mis en place, toutes les données de l’association et son historique,seraient aujourd’hui détruites, et perdues.
    Ainsi, une fois le NAS remis en route avec 2 disques en état de marche, nous avons mis en place un dispositif redondant, mais synchronisé entre plusieurs postes, dispatchés sur les deux bâtiments de l’association, dont le site de production, cinéma, et les bureaux de l’association à quelques centaines de mètres de là. Dernière touche à cette infrastructure : Un dispositif de sauvegarde, « classique » installé sur une machine qui centralise toutes ces synchronisations.
    Outre la panoplie de sauvegarde complète et de partage de données entre les postes, les problèmes de latences oubliés, cet environnement permet un autre usage fort intéressant en mobilité. Un des postes informatique, portable, permettant de se déplacer dans des festivals, par exemple, permet à la fois d’avoir un accès à distance à certaines données de travail synchronisées avec le lieu de travail sédentaire, mais aussi, de pouvoir les alimenter, quel que soit le pays ou le lieu dans lesquels ces documents peuvent être fabriqués ou modifiés via cet ordinateur portable. La synchro en mobilité a des côtés parfois très pratiques.
  • Pour finir de ces exemples, et aborder la complémentarité d’un tel dispositif avec un « Cloud« , et ses capacités résilientes. Parce qu’il faut bien dire que dans certains cas particuliers, cela peut-être bien pratique de s’interfacer avec une infrastructure serveur de ce genre…  Pour ne citer que l’un des plus célèbres, et un cas de figure particuliers, qui concerne « Nextcloud« , un logiciel libre. Nextcloud possède un logiciel « client » qui se synchronise avec le « cloud » et permet donc, de pouvoir travailler sur des données locales, même en étant « hors ligne », puis de les mettre à jour, dès que le dispositif se remet « en ligne ». Dans le cas où la plateforme distante (serveur) tombe en panne, ou se met à jour, ou bien encore dans le cas particuliers ou le « client » de synchro n’est pas de la bonne version avec la version du serveur récemment mise à jour : le fichier, travaillé en local, peut continuer d’être enrichis collectivement avec les postes dont le même dossier de travail, a été synchronisé avec Resilio Sync. Cela permet à la fois de profiter du « Cloud », de ses fonctionnalités et applications, et de ses serveurs… mais aussi de son terrain propre, résilient, accessible à chacun des maillons fabricants et lecteurs des données.

Ainsi décrites, de manières non exhaustives, certaines possibilités offertes par cette technologie P2P, dite « distribuée », mutualisant la bande passante de chacun de ses usagers, et pemettant de travailler sans limite de capacités de sauvegarde, si ce n’est celle des supports physiques utilisés.

Pour en savoir plus, pour les plus curieux d’entre vous, un manuel en français :  http://ai13.fr/bittorrent-sync-manuel-francais-utilisateur-ordinateurs/

~~~~~~~~~~
Web 2.0 :

I take part,
you take part,
he takes part,
we take part,
you all take part,
they profit.
~~~~~~~~~~

Nos pratiques numériques sont à l’image de nos usages, grégaires et conditionnés par la sacro sainte société de consommation.

La résilience est un sujet de réflexion global, qui dépasse bien entendu les frontières du numérique, lui même pourtant reflet de nos comportements. Le concept de « développement durable » doit trouver son prolongement dans nos univers numériques, c’est même là, sur ce terrain là, simulé, de modélisation, que nous trouvons et trouverons nombre de solutions à nos questions. A la condition, que nous en prenions soin, comme de nos jardins, et en adéquation avec mère Nature. Car…

« La nature, pour être commandée, doit être obéie. » Francis Bacon

Alors soyons prudents…  car la résilience engage à réfléchir, quiconque pense et projette de quoi ces matins pourraient être fait.
Certains marqueurs sociétaux et environnementaux nous « situent » dans une « nouvelle » ère, l’anthropocène, où l’activité humaine peut se « vanter » d’être le déclencheur de phénomènes irréversibles. Gardons ces idées là en tête, comme une ligne directrice, un vecteur, sans céder aux angoisses qu’elles peuvent provoquer : organisons nous, tout simplement, en harmonie avec notre environnement proche, tissons nos liens, locaux, nos méthodes, nos savoirs, entretenons nos terroirs, nos friches, nos puits, nos fossés et nos cabanes. Nous n’en résisterons que d’autant mieux aux possibles changements de CGU, traumas sociétaux ou autres cataclysmes, car Nous, nous y serons préparés.